31 juillet 2017

Autour de Lyon, Des pas perdus

26 commentaires

Curiosité à Lyon : le jardin Rosa Mir

Ce billet est écrit dans le cadre du rendez-vous mensuel « En France Aussi », événement inter-blogueurs organisé par Sylvie du blog Le coin des voyageurs, qui a pour but de mettre en avant la richesse et la beauté des régions de France.

Ce mois-ci, le thème a été choisi par Thomas de Expériences en Famille.

* . * . *

Pour ce nouveau rendez-vous #FranceAussi, je vous invite à suivre mes Pas Perdus et découvrir un coin insolite à Lyon : le Jardin Rosa Mir.

Découvrir un coin insolite à Lyon : le jardin Rosa Mir

Mes Pas Perdus, c’est l’art de se perdre dans sa propre ville, son propre quartier. C’est enlever les œillères que l’on se met au quotidien et redécouvrir des endroits que l’on croit connaitre. C’est jouer les explorateurs sans aller très loin, juste là, au coin de la rue. C’est laisser sa curiosité guider ses pas.

Cette fois-ci, je laisse mes pas me mener sur la plateau de la Croix-Rousse à Lyon, longer les boutiques de la Grande Rue, puis s’aventurer dans l’impasse Viard pour découvrir cette curiosité urbaine.

Au fond d’une cour, entre deux immeubles, se cache un drôle de jardin.

On y entre par petits groupes vu l’étroitesse du lieu. Sur la petite parcelle, un étonnant bric-à-brac architectural nous fait lever le nez, s’arrêter, observer, contempler… Une ode aux curieux !

jardin Rosa Mir jardin Rosa Mir

C’est Jules Senis, un maçon réfugié de la Guerre d’Espagne qui a construit cet étonnant jardin. Atteint d’un cancer dans les années 1950, il avait fait le vœu de construire un jardin extraordinaire quand il sortirait de l’hôpital. Après plusieurs mois de soins, c’est ce qu’il a fait : donner vie à son idée. La tâche lui prendra les vingt dernières années de sa vie et il dédiera l’endroit à sa mère Rosa Mir Mercader, ainsi qu’à la Vierge Marie.

Rosa Mir : un curieux jardin à préserver

Ici, la végétation et le minéral se mêlent dans une sorte de chaos organisé, les colonnes et les traverses sont décorées de milliers de coquillages, de galets, de cailloux… Étonnant de voir ces fleurs poussant dans le creux d’un coquillage !  

Lyon - jardin Rosa Mir

L’endroit est assez restreint et on se croirait dans une bulle, un lieu rêvé par un utopiste et concrétisé, et c’est finalement un peu le cas. On pense à Antoni Gaudi et son parc Guell ou sa Sagrada Familia inachevée à Barcelone, ou encore au Facteur Cheval et son Palais idéal.

L’endroit est peu connu des lyonnais, mais sa récente réouverture a fait parler de lui.
Le jardin a été fermé de longues années pour être rénové selon les plans et les photos de l’époque, et être de nouveau présentable.

Lyon - jardin Rosa Mir

Croix Rousse - jardin Rosa Mir Croix Rousse - jardin Rosa Mir

Informations pratiques :

Pour préserver cette curiosité urbaine, la ville de Lyon a décidé d’ouvrir les portes du jardin uniquement les samedis après-midi de 14h à 17h30 et ce jusqu’au 31 octobre.
L’accès est libre, mais limité à 15 visiteurs dans le jardin.

L’association des Amis du jardin de Rosa Mir qui oeuvre à la sauvegarde et à la promotion de l’endroit propose également des visites guidées privatisées en semaine.

 

Étonnant cet endroit n’est-ce pas ? Et vous, vous connaissez d’autres endroits insolites dans ce genre ?

26 réflexions au sujet de « Curiosité à Lyon : le jardin Rosa Mir »

  1. J’ai pas mal hésité avant de lire cet article, parce que j’ai prévu d’en publier un sur le même sujet… Mais comme c’est pas demain la veille, la curiosité a eu raison de mes hésitations !

    Cela me fait bien plaisir de voir le jardin à travers tes yeux. Perso, c’est grâce à mon amie Marie que je l’ai découvert ; on a essayé de le voir il y a deux ans mais on s’était cassé les dents car il était encore en rénovation.

    L’automne dernier, profitant de ma visite annuelle à Lyon, on s’est précipité à la Croix Rousse dans l’espoir de pouvoir visiter enfin le fameux jardin. On s’est pointés à peine une heure avant la fin des visites, et c’était juste juste mais on a réussi.

    C’est typiquement le genre d’endroit insolite et secret qui me passionne !

    1. Je savais bien que tu l’avais visité, je n’ai pas retrouvé de billet sur ton blog… peut-être en avais-tu parlé uniquement sur Twitter ou sur Instagram ? (tu n’avais pas visité le Palais Idéal en même temps, ou la Demeure du Chaos ?)
      J’ai hâte de lire ton ressenti sur cet endroit !

      1. J’avais juste publié une photo dans « Mon mois en photos : octobre 2016 ». Je n’en avais rien dit de plus en prévision du fameux futur billet qu’il me reste à écrire.

        Et oui, c’est exact, c’est bien pendant ce séjour à Lyon que j’ai également visité la Demeure du Chaos et le Palais idéal. Deux autres billets à écrire ! ^.^;

  2. Je ne connais pas du tout cet endroit ! Pas faute d’avoir habiter à Lyon pendant des années ^.^ Cette ville regorge de surprises, et de belles apparemment 🙂 J’essaierai d’aller y faire un tour lors d’un de mes passages 😀

    1. Faire découvrir de nouveaux coins à des lyonnais chevronnés : l’un des meilleurs compliments qu’on puisse faire au blog ! 😉
      D’habitude, je suis plutôt du genre à ne pas dévoiler mes coups de cœur, ce joli coin risque d’être vite victime de son succès…

    1. J’ai attendu une quinzaine de minutes, par une journée un peu nuageuse.
      Il parait que parfois la file d’attente est beaucoup, beaucoup plus longue, j’essaierai d’y retourner hors saison je pense.

  3. Forcément, je pense au Palais Idéal du facteur Cheval, de grandes ressemblances et une passion commune pour les deux hommes. Il était encore fermé quand j’habitais à Lyon, du coup je ne l’ai jamais vu, mais ça m’intrigue beaucoup. C’est très joli et j’adore l’histoire qui se cache derrière le lieu.

  4. Le premier coup d’œil m’a fait un peu penser au parc Guell de Gaudi, mais juste un peu.
    Voilà une bien belle curiosité. Dépaysement garanti.
    C’est une bonne chose de modérer les entrées, quand on sait que la foule et la cohue nous gâche un peu le plaisir.
    Je n’entends que du bien de Lyon, il est grand temps que je vienne visiter cette ville.
    Merci Hélène.

  5. Belle découverte, il faudra que j’en par à mes amis qui sont sur Lyon !
    J’ai tout de suite pensé au Palais du facteur Cheval ! Beaucoup de ressemblances avec ces coquillages. Le petit plus, les plantes qui y poussent également, le résultat est très joli !

  6. comme beaucoup cela m’a fait penser au Palais du Facteur Cheval (meme si je n’ai pas non plus visité ce lieu). J’ai vécu quelques temps à Lyon il y a quelques années mais je n’avais jamais entendu parler de ce jardin, qui devait surement être en rénovation ! Je le note sur la liste des choses à voir pour mon prochain séjour à Lyon !

  7. J’avais découvert ce jardin pour le moins insolite par le biais du blog « Lumières de l’ombre » de mon amie Pastelle. C’est vraiment stupéfiant ! Et quelle patience de la part du créateur de cet endroit ! C’est incroyable ! Dommage que ce soit si loin de chez moi car c’est le genre de petit coin dans lequel j’aurais adoré me perdre un moment… Alors merci pour cette merveilleuse visite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *