21 février 2015

Europe, Italie, Voyages & escapades

9 commentaires

Une journée pour découvrir Venise ?

Lors d’un roadtrip en Italie autour du lac de Garde l’été dernier (j’essaie de vous en parler bientôt), on avait eu l’envie d’aller voir à quoi ressemblait la belle Venise. A 2 heures de notre pied-à-terre à Toscolano Maderno, la question était posée : est-ce que ça vaut le coup d’aller visiter Venise sur une seule journée ?

Evidemment dans l’idéal, on devrait toujours avoir le temps de découvrir de nouveaux endroits à son rythme. Mais finalement, même avec cette contrainte de temps, Venise s’est avérée une ville idéale pour y déambuler à pied et se perdre dans ses ruelles.

P1060822

A Venise, il est facile suivre les pas des milliers de touristes quotidiens.

Dès nos premiers pas en descendant du bateau à l’embarcadère de Zattere, on choisit de quitter le troupeau pour longer la baie et avoir une première vue sur le Palais des Doges, celui qu’on rejoindra par la suite. Les ruelles bondées de monde se succèdent aux canaux bondés de gondoles jusqu’au cœur de la ville. Impossible de rater la place St Marc, c’est vers là où tout le monde se dirige.

Nous voilà donc rapidement sur la place St Marc, l’incontournable de la ville. « Incontournable », vraiment ?

Je ne lui ai trouvé personnellement que très peu de charme. La basilique d’où une impressionnante file d’attente sort est en travaux pour rénovation, ce qui gâche un peu le plaisir des yeux. L’architecture du Palais des Doges est vraiment belle à observer, mais la foule qui se presse autour me donne envie de fuir…

 

On ne s’y éternise donc pas et on continue plus loin pour nous perdre dans les quartiers moins fréquentés. En se dirigeant vers les quartiers plus au nord, on retrouve très vite plus de calme.

Certaines ruelles s’apparentent à des labyrinthes, ponctuées d’impasses et de rues qui tournent et virent pour enfin revenir sur elles-mêmes. D’autres débouchent sur des canaux où l’on peut voir passer les gondoliers. Les façades colorées donnent aux quartiers des airs de village tout à fait charmant.

Les églises, les cours et les petites places se succèdent et ne se ressemblent pas forcément. On tombe un peu par hasard au cœur du quartier de San Marco sur une tour atypique qui s’avère être un grand escalier en colimaçon, l’escalier Contarini del Bovolo qui se cache dans une toute petite cour.

Il est un peu difficile de se sentir seuls au monde, et on croise régulièrement des touristes français au détour d’une rue, mais c’est bien agréable de s’y balader. On essaie tant bien que mal de se repérer au fur et à mesure de notre balade sur notre carte mais on a du mal à estimer les distances entre chaque quartier et finalement on prend plaisir à se perdre et à emprunter des rues au hasard.

A la fin de la journée, on finit par arriver dans le Cannaregio au nord, où se trouve le quartier juif. De là, on repère un arrêt de Vaporetto et on décide de faire le chemin de retour en traversant la ville sur l’eau ! Changement de point de vue et moment de repos apprécié après notre grande balade !

Retour dans le cœur de la ville, où on traîne encore un peu nos basques, profitant de la luminosité du soleil couchant, en attendant le bateau-navette qui nous ramènera sur le continent…

Alors, Venise en un jour ?

Je ne regrette pas d’avoir pris une journée pour visiter la ville. Sans contraintes de visites de musées, cela laisse le temps de flâner au hasard, d’observer le manège des gondoles, de pousser dans des quartiers moins fréquentés et des ruelles plus typiques… Quitte à y revenir pour prendre le temps d’avoir le temps et découvrir les jolies îles de Murano et Burano !

P1060931-2

Astuce pour se rendre à Venise en voiture : nous avions laissé notre voiture au Terminal Fusina et payé le parking + la traversée vers Venise : 16€ par personne

 

9 réflexions au sujet de « Une journée pour découvrir Venise ? »

  1. Tu as eu raison de privilégier le « je me perds dans les ruelles » à la visite des musées si tu étais là que l’espace d’une journée. C’est exactement comme ça qu’on visite Venise 🙂

  2. On a fait un peu pareil que toi, on était dans la région pour le mariage d’une amie vénitienne, du coup on a déambulé dans Venise par les ruelles à l’architecture chaotique (je n’ai toujours pas compris le système de numérotation des maisons), repoussant au maximum les grands axes. Et quand tu commences à voir des petits papis aux terrasses, tu sais que tu es éloigné de la masse touristique. Et au coucher de soleil quand les rues sont désertes, les immeubles commencent à prendre les derniers rayons du soleil, c’est magnifique !

    1. C’est tout à fait ça ! 🙂 j’avais un peu peur de devoir speeder mais finalement notre rythme tranquille nous a permis d’en découvrir assez et nous donner envie, pourquoi pas, d’y revenir plus longuement une autre fois !

  3. Je n’ai visité Venise qu’une seule fois, avec le lycée, mais j’en garde un merveilleux souvenir. Pas des musées (à part les oubliettes du Palais des Doges, je crois :)) mais des couleurs de la ville. Ta photo des massifs de fleurs (des hortensias) passant à travers les volets est extraordinaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *