16 avril 2011

Asie, Thaïlande, Voyages & escapades

2 commentaires

Chiang Rai et le Triangle d’Or

7 avril

Une fois la décision prise de quitter Chiang Mai pour aller explorer l’extrême nord du pays, il faut encore que je choisisse quel coin. Les villes montagneuses tout près du Myanmyar ? La frontière Lao ? La durée dans les transports me convainc de me concentrer sur le Triangle d’Or, pas si loin avec 4 heures de bus jusqu’à Chiang Rai. Le Triangle d’Or, point de convergence de la Thaïlande, du Myanmar et du Laos.

Carte deThailande - Chiang Rai

Je prends le bus local, avec air conditionné m’assure-t-on – je le cherche encore… – et j’ai bien cru que ce vieux tas de ferraille brinquebalant n’arriverait jamais à bout des nombreuses côtes jusqu’à Chiang Rai.

Chiang Rai - Billet de train

Chiang Rai

Arrivée à destination le soir, je m’empresse de faire le tour des agences pour trouver un tour organisé pour le lendemain. Il s’avère qu’il n’y en a pas. A moins de voyager en famille ou en groupe, impossible d’intégrer un groupe déjà formé – et donc de payer moins cher… Je me retrouve à louer une voiture privée avec chauffeur pour faire le tour de la région.

8 avril

Première frustration : mon chauffeur ne parle pas anglais. Moi qui croyais avoir droit à un guide, non, ce sera juste chauffeur.

Direction Mae Sai. Il propose de m’arrêter dans un village Karen – les femmes-girafes aux long cous – mais je refuse. Après avoir lu et entendu de nombreux témoignages, il est recommandé de ne pas jouer le jeu du zoo humain de ces tribus birmanes réfugiées, autorisées à rester sur le territoire uniquement pour servir d’attraction pour les touristes…

Il m’emmène ensuite dans un village où les singes sont en liberté et où un Bouddha est abrité dans une grotte tout en haut d’une volée de marches en pierre… N’étant pas vraiment sensible au manège des singes, je ne m’y éternise pas.

Mae Sai - monkeys

Mae Sai - monkeys

Mae Sai - grotte Bouddha

Mae Sai - monkeys

On stoppe ensuite à Mae Sai, à une enjambée – littéralement – du Myanmar. Mon chauffeur me fait difficilement comprendre que j’ai quartier libre pendant quelques heures dans cette ville. Je déambule donc dans l’immense et labyrinthique marché couvert. Un vrai dédale !

Mae Sai - way to Myanmar

marché de Mae Sai

marché de Mae Sai

Mae Sai

Mae Sai

marché de Mae Sai

Puis je pars à la recherche d’un endroit pour manger. Comme souvent, je choisis ces petits boui-boui locaux, où l’on mange très bien pour presque rien. Il suffit juste de dépasser la barrière de la langue, pointer du doigt ce que l’on veut ou avoir appris à dire khao pad gai (fried rice with chicken) Et le tour est joué !

marché de Mae Sai

Je rejoins mon chauffeur qui me mène maintenant au Triangle d’Or. Techniquement toute la région frontalière que l’on parcourt est le Triangle d’Or, région où l’opium s’échangeait contre de l’Or il y a quelques années encore. Il me conduit donc à la zone touristique nommée « Golden Triangle ». Petit tour au Musée de l’Opium pour en apprendre davantage sur ce commerce particulier…

Puis me voilà sur les berges d’un grand fleuve, gris et boueux, parsemées d’échoppes pour touristes. Alors c’est ça le Mékong ? Et en face, le Laos !

Thailande - Golden Triangle

Thailande - Golden Triangle

Thailande - Golden Triangle

 

Tandis que je me pose à l’ombre pour échapper à la chaleur, je tombe sur Nina et Monika, elles aussi en balade dans le coin ! Que le monde est petit !

On décide de louer une petite embarcation pour se balader sur le fleuve. Changement de perspective, plus tout à fait en Thaïlande, exactement entre trois pays d’Asie, à se laisser promener au ras de l’eau.

Thailande - Golden Triangle - Boat

Thailande - Golden Triangle - Lao island

On s’arrête sur un îlot Lao, où on essaie de nous vendre tout un tas de babioles… Après une petite heure de promenade fluviale, on débarque à Chiang Sen, où j’ai tant bien que mal demandé à mon chauffeur de m’y retrouver. Ouf ! Il est bien là. J’embarque les filles dans mon taxi et on se fait balader dans les ruines de la vieille ville. Des temples encore des temples… Et on préfère la plupart du temps profiter de l’ombre des grands arbres que d’en apprendre plus sur ces vieilles pierres.

En fin d’après-midi, retour à Chiang Rai.

Le soir, on se retrouve pour faire un tour au Night Market, puis on s’assoit au food court pour manger tout en profitant de la grande scène où des danseuses et des musiciens se succèdent…

Chiang Rai market

Chiang Rai market

9 avril

Je fais le tour de la ville, mais je me rends vite compte qu’elle n’a ni le charme de Chiang Mai, ni l’animation de Mae Sai…

Finalement, journée relax en perspective.

10 avril

Aujourd’hui, journée dans les transports.

Je quitte Chiang Rai pour Chiang Mai – dans un bus première classe cette fois, avec clim et petits gâteaux offerts – puis j’enchaine en prenant le train à Chiang Mai pour Bangkok.

Je quitte la ville dans l’après midi, je peux donc profiter des paysages de verte campagne jusqu’au coucher du soleil dans le ciel brumeux. Puis quand vient la nuit, les sièges se transforment en couchette, et le wagon prend des airs de train de nuit. Merveilleux moment que de se faire bercer par le ronronnement régulier de la machine…

train Chiang Mai - Bangkok

Train Chiang Mai - Bangkok

Arrivée prévue le lendemain à Bangkok, qui se prépare à fêter le Nouvel An !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *