7 avril 2011

Asie, Thaïlande, Voyages & escapades

4 commentaires

Thaïlande – Sur la route du Nord : les vestiges de Sukhothai

28 mars

Je quitte la ville au matin pour Sukhothai.

Carte Thailande - Sukhothai

Je prends cette fois un bus local qui fait la liaison en 6 heures. La ville moderne de Sukhothai n’a pas grand intérêt et sous une pluie fine, j’en fais rapidement le tour. Le soir, je goûte mon premier padthai dans un vrai restaurant et je me régale. Et je conclus la soirée par la découverte des rotee faits dans la rue, à mi-chemin entre la crêpe et le pancake. Au choix, bananes ou lait concentré sucré. Un délice !

29 mars

Pour accéder au Parc Historique de Sukhothai – classé au patrimoine mondial de l’Unesco – il faut se rendre à Old Sukhothai, la vieille ville, première capitale du Royaume de Siam. Pour parcourir les 14 kms qui m’en séparent, on m’indique sur ma carte l’endroit où prendre le bus et me voilà partie à la recherche du dit-bus. J’ai eu un peu de mal à le trouver jusqu’à ce qu’un gars m’interpelle. Le voilà mon bus : un vieux camion avec deux planches de bois ! Il ne faut pas être pressé, il fait lentement le tour de la ville en klaxonnant pour faire monter les intéressés…

Une fois que j’arrive enfin à Old Sukhothai, une pluie fine s’est remise à tomber. Pas de quoi me décourager ! Je loue un vélo à la journée, moyen de transport idéal pour aller parcourir ce grand parc où s’élèvent de grands temples à perte de vue…

 Sukhothai - temples

 Sukhothai - temples

 temples et Buddha

temples et Bouddha

Pédaler dans un cadre verdoyant, longer les canaux qui ceinturent les temples, sentir l’odeur des arbres en fleurs, s’arrêter à chaque temple et en faire le tour… Malgré la pluie qui s’accentue par moment, je passe une belle journée ! Ce ne pourraient être que de vieilles pierres, mais les temples sont magnifiques, en harmonie avec la Nature environnante et il en ressort une atmosphère apaisante.

parc de  Sukhothai

parc de Sukhothai

parc de Sukhothai

 

parc de Sukhothai

parc de Sukhothai

encens temple

cairn temple sous la pluie

Une fois le Parc parcouru en long et en large, j’en profite d’avoir un moyen de locomotion pour m’éloigner de la ville et m’aventurer dans la campagne thaïlandaise. Je longe des champs et des ruines de temples sont posées ci et là. Je ne pédale pas tout à fait à l’aveugle, je suis à la recherche du Wat Si Chum, un temple où un Bouddha assis fait plus de 15m.

Sukhothai campagne

environs de Sukhothai

Je le trouve enfin à quelques kilomètres. Immense et impressionnant, il semble poser son regard bienveillant sur moi.

Wat Si Chum

Wat Si Chum - bouddha assis

Wat Si Chum - bouddha majestueux

Je reste de longues minutes dans ce silence envoûtant, instant de spiritualité indéfinissable. Ce ne sont que des pierres mais il y a des choses sur lesquelles on ne peut pas poser de mots…

La pluie s’intensifie et je décide sagement de rebrousser chemin. Quand je rentre à la guesthouse, c’est le déluge. Bon timing !

Le lendemain, je poursuis ma route jusqu’à Chiang Mai…

4 réflexions au sujet de « Thaïlande – Sur la route du Nord : les vestiges de Sukhothai »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *