20 mars 2011

Australie

Un commentaire

Se prendre pour un chercheur d’or à Sovereign Hill

 

On se retrouve au milieu de décors dignes de la conquête de l’Ouest, dans la rue principale où s’alignent les échoppes toutes plus vraies que nature. Et ce ne sont pas de simples façades en carton pâte, on peut vraiment entrer dans les boutiques, faire ses emplettes, se pointer à la banque, aller boire un verre au saloon !

sovereign hill (2)

sovereign hill (3)

sovereign hill (4)

 

Une carriole tirée par des chevaux passe régulièrement et prend des passagers. Elle fait la navette entre Ballarat et Melbourne (en fait elle fait juste le tour du parc hein, ne soyez pas naïfs…). Les dames en longue robe traversent la rue en discutant, un groupe de musiciens jouent du banjo, et je me dis qu’il manquerait presque Lucky Luke pour que le tableau soit parfait. Et là au détour d’une rue, un cow-boy déambule tranquillement sur son canasson, me fait un signe du chapeau, How are you Miss ? J’adore !

sovereign hill (6)

sovereign hill (5)

sovereign hill (7)

sovereign hill (8)

sovereign hill (9)

Derrière la rue principale, un quartier de maisons nous invite à la visite et on croirait vraiment être chez quelqu’un ! Le bazar dans la chambre d’enfant, les détails dans la cuisine et au détour d’une pièce, je tombe même sur une vieille dame dans son salon qui tricote vraiment ! Bref, on est en 1850 et tout est fait pour que l’on y croit. Je passe des heures à scruter chaque détails, les affiches, les petits objets… mais le décor ne fait pas tout, Sovereign Hill recréé l’époque de la Ruée vers l’Or et retrace l’Histoire de Ballarat et par extension du pays à cette époque. On y apprend les conditions de vie dans les camps des mineurs, on peut s’essayer à l’orpaillage, on peut descendre dans une mine étroite et étouffante…

sovereign hill (15)

sovereign hill (12)

sovereign hill (13)

Le midi je mange avec un petit groupe de retraités rencontrés sur place et je poursuis ma découverte de Sovereign Hill l’après-midi. J’assiste entre autres à la démonstration de la fonte d’un lingot d’or, à la construction artisanale des roues de carriole et à la confection (et dégustation) de caramels !

sovereign hill (10) sovereign hill (11)   sovereign hill (14)

 

sovereign hill (16)

sovereign hill (17)

Moi qui hésitais à faire ce parc à cause du prix un peu élevé, je ne regrette absolument pas d’y avoir consacré une journée entière. Non seulement je suis retombée en enfance le temps de quelques heures, mais l’approche historique et ses démonstrations artisanales sont fascinantes !

~.~

Le soir, je me rapproche de ma destination finale et dors à nouveau dans la voiture. Au matin, je finis les derniers kilomètres et j’arrive à Melbourne, sous un ciel gris. C’est prévu pour durer toute la semaine, un peu comme si Dame Météo s’était concertée avec Monsieur Temps pour que je parte le cœur moins lourd. Mais rien n’y fait, je ne peux pas m’empêcher de verser quelques larmes en pensant que je quitte pour de bon le pays.

Mon voyage n’est pourtant pas tout à fait fini. Avant de rentrer vers la Mère Patrie je fais un crochet par la Thaïlande. Nouvelle culture, nouveaux horizons, nouvelles découvertes !

En revanche je ne suis pas sûre d’avoir le temps et/ou les moyens techniques de partager régulièrement ces prochaines aventures sur le blog… Ce qui ne veut pas dire que je ne vais pas continuer à écrire mon carnet de route, seulement qu’il ne sera pas publié dans l’immédiat. Si l’envie ou la curiosité de suivre malgré tout mon voyage vous intéresse, faites-le moi savoir dans les commentaires, je publierai peut-être mes billets en différé depuis la France, c’est-à-dire dans un peu plus d’un mois… Et si j’ai la possibilité de garder le blog à jour, je le ferai !

Je vous remercie tous et toutes du fond du cœur de m’avoir suivie jusque là, et je vous dis à bientôt pour la suite des aventures !

Une réflexion au sujet de « Se prendre pour un chercheur d’or à Sovereign Hill »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *