17 décembre 2010

Australie, Voyages & escapades

3 commentaires

Au Kosciuzko National Park

Direction le Kosciuzko National Park dans le New South Wales pour y respirer de l’air frais !

On passe la nuit près de Khancoban.

Avant de se coucher, on aperçoit dans un champ un troupeau de kangourous qui broutent tranquillement. On s’approche, pousse le portail grinçant de ce qui s’avère être le petit cimetière du village et on reste encore et toujours impressionnées par leur présence. Ils sont une quinzaine et tous s’arrêtent et se lèvent sur leurs pattes pour nous observer. On voit nos premières femelles avec petits dans la poche. Instant magique du soir.

Le lendemain, on entre réellement dans le parc. Sur la route, on aperçoit ce qui ressemblent à des collines et on se demande si on ne va pas se faire avoir sur la marchandise. Et non. Pas du tout. Le temps de s’enfoncer dans le parc et les paysages changent, laissant les verts pâturages et leurs vaches pour former un relief qu’on pourrait presque qualifier de montagneux.

La route, l’Alpine Way, serpente à travers la forêt et nous offre plusieurs look-outs, pour la plupart embrumés. On a presque du plaisir à ressortir nos polaires et sentir la température descendre en dessous des 20°. Premières petites balades au bord d’une rivière pour se mettre en jambe sous un soleil radieux. C’est agréable, j’ai presque l’impression d’être à la maison. On y entend même des cigales !

Kosciuzko National Park

On commence à avoir l’habitude, ces instants d’insouciance ne durent pas puisqu’un nouveau souci technique pointe le bout de son nez. La porte arrière du van ne ferme plus… Ce qui pourrait être un petit détail sans importance s’avère être un cauchemar quand les températures nocturnes descendent en dessous de 10°… Enfouies dans nos duvets, couvertes de toutes les épaisseurs possibles, sous une grosse couette, on passe la pire nuit depuis qu’on a le van. Le froid nous empêche de dormir et pour le coup on maudit vraiment le climat de la montagne.

Le lendemain, on s’attaque au Mont Kosciuzko lui-même ! On se lève aux aurores et on démarre notre randonnée de 20 km. Le cadre est magnifique et le chemin facile. Puis, petit à petit, le vent se lève, le froid avec, et la balade se transforme en parcours du combattant. Têtes de mules que nous sommes, on ira jusqu’au bout, 2228 mètres d’altitude, complètement frigorifiées mais fières d’avoir grimpé le plus haut sommet d’Australie !

Kosciuzko National Park

Kosciuzko National Park

En redescendant, on s’arrête dans le premier petit garage qu’on croise pour réparer notre coffre. C’est réglé en 5 minutes et quand je tends ma carte pour payer, le mécanicien secoue la tête, me sourit et me sort un « Merry Christmas ! ». Ok, va vraiment falloir arrêter d’être aussi gentils, ça va me faire un choc quand je vais rentrer !

On quitte doucement le National Park et on retrouve des températures plus acceptables pour l’Australie. Encore une chose que j’aime ici, le changement de décor dans les paysages en un rien de temps…

Prochaine étape : la capitale de l’Australie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *