5 février 2014

Irlande, Voyages & escapades

Un commentaire

Irlande – Roadtrip : le Burren, le Dolmen de Poulnabrone et les Cliffs of Moher

Aujourd’hui, direction les Cliffs of Moher.

Ces Falaises de Moher sont un peu sensées être le clou du spectacle quand on vient se balader dans le comté de Clare. Même sans rien connaître de l’Irlande, elles sont souvent déjà ancrées dans l’imaginaire collectif, plongeant à pic dans les eaux.

Venant de Galway, on profite de la route pour faire quelques stops, dont un au château de Dunguaire, où les maisons semblent nous observer avec curiosité…

Irlande - drôle de maison
« Hello you ! »

Irlande - château de Dunguaire

Nous entrons ensuite dans la région du Burren.

Ambiance lunaire dans le Burren

Le temps est couvert et donne aux paysages arides que l’on traverse une drôle d’ambiance. Il n’y a pas d’arbres à l’horizon, juste de la pierre et la route qui sillonne.

irlande - Burren

On s’arrête après un grand virage pour se dégourdir les jambes et marcher dans ce paysage quasi-lunaire. A perte de vue, s’étend devant nous un plateau de roche blanche, lisse et fissurée, presque géométrique, où s’accrochent tant bien que mal quelques fleurs.

D’autres touristes se sont également arrêtés, et je me fais la remarque qu’on doit avoir l’air un peu idiot de prendre en photos ce grand rien. C’est qu’il est difficile de retranscrire en images le silence de cette plaine rocailleuse et désertique, avec le vent qui siffle à nos oreilles.

Ce changement radical de décor est troublant dans un si petit pays, et l’impression d’être seules au monde nous étreint encore une fois.

irlande - Burren

irlande - Burren

La légende dit que Cromwell aurait décrit le Burren comme « une région où il n’y a pas assez d’eau pour noyer un homme, pas assez de bois pour le pendre, pas assez de terre pour l’enterrer ». Charmant n’est-ce pas ?

Malgré cette non-hospitalité apparente, la région a pourtant été habitée il y a des milliers d’années, et il en reste quelques vestiges, dont le Dolmen de Poulnabrone.

Le Dolmen de Poulnabrone se situe au bord de la route R480. Selon l’heure, il semblerait que ce soit plus ou moins tranquille. Quand nous y étions, il fallait s’armer de la patience du photographe et d’ingéniosité de cadrage pour pouvoir l’immortaliser sans touristes autour.

irlande - Dolmen de Poulnabrone

Sur la route, le temps se couvre de plus en plus, et des gouttes commencent à se faire sentir. On espère que l’averse sera comme d’habitude passagère…

Les Cliff of Moher, le clou du spectacle ?

Faux espoir, sur le parking des Cliffs of Moher, la brume se joint la fête.

On avance à la découverte de ces célèbres falaises. La balade sur le sentier qui longe les falaises est impressionnante. En s’éloignant du centre des visiteurs, vers la gauche, on marche jusqu’à une vue qui embrasse l’ensemble des falaises. Certains enjambent délibérément les barrières de sécurité pour prendre la pose ou jeter un oeil au plus près du vide (et je manque de tourner de l’oeil plusieurs fois pour vertige par procuration !)

Irlande - Cliffs of Moher

Irlande - Cliffs of Moher

Irlande - Cliffs of Moher

En arrivant, nous étions un peu frustrées de ne les voir qu’à peine, mais notre déception se transforme lentement en “on est un peu chanceuses quand même” quand on se rend compte que la petite brume s’épaissit et qu’elle se met à tout recouvrir rapidement.
A présent, les visiteurs qui s’avancent vers les falaises peuvent à peine deviner qu’elles se dissimulent derrière ce rideau de brumes.

Irlande - Cliffs of Moher

Irlande - Cliffs of Moher

Irlande - Cliffs of Moher

Irlande - Cliffs of Moher

Quand une pluie franche vient compléter le tableau, on se réfugie dans le centre des visiteurs qui est vraiment bien fait : grand, didactique et intéressant. Mon coup de coeur va à une vidéo projetée en vue subjective, qui permet de se prendre pour un oiseau et de voler le long des parois qui plongent dans la mer. Magique !

Une réflexion au sujet de « Irlande – Roadtrip : le Burren, le Dolmen de Poulnabrone et les Cliffs of Moher »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *