22 janvier 2011

Australie, Voyages & escapades

3 commentaires

Direction Adélaïde et pause plages à Maslin Beach

Comme on le redoutait, à la fin de notre seconde semaine de travail, la pluie commence à tomber pour ne pas s’arrêter pendant plusieurs jours. Le picking étant compromis, ainsi s’achève la saison des cerises et notre dernière semaine de packing.

On profite de nos derniers jours au caravan park de Batlow, et ironie du sort, le dimanche, jour de notre départ, un grand soleil nous accompagne !

On tourne notre boussole vers l’Ouest et en avant ! On quitte notre modeste confort et la vie sur la route reprend ! Avec tous ses détails quotidiens : trouver un endroit où dormir, où se doucher, tirer un trait sur les produits frais, que faire à manger…? On reprend nos bonnes habitudes et les galères qui vont avec, mais qu’est-ce que c’est bon de retrouver cette liberté !

On s’éloigne des collines et des vallées de Batlow pour traverser des paysages arides à perte de vue. Notre route passe dans des villes dont la population ne dépasse pas les 100 habitants et je me demande comment on peut délibérément choisir d’habiter ici. On est vraiment à la limite de l’outback, il n’y a rien, strictement rien et les conditions de vie semblent vraiment compliquées. Quelques élevages de bétail s’étendent dans des champs secs et brûlés par le soleil. Dans les rares stations service, on croise même des cowboys, bottes et chapeau vissé sur la tête. Sur la route déserte, des buissons desséchés roulent, poussés par le vent… je me croirais vraiment dans un vieux film de western !

La route nous prend deux jours pour passer dans le South Australia et nous rapprocher d’Adélaïde. Avant de s’aventurer dans la ville, on vise les alentours et accessoirement les plages. Qu’il est agréable de revoir le bleu de la mer après tant de temps passé dans les terres !

On passe notre première nuit à Seaford. On mange nos bols de nouilles assises face à l’océan, avec en prime des dauphins qui font leur cirque à quelques centaines de mètres du littoral. Cerise sur le gâteau : magnifique coucher de soleil !

Le lendemain, on se rend compte que notre coin est bien trop fréquenté en journée – comme toutes stations balnéaires vous me direz – et on part à la recherche de « notre » coin.

On trouve notre bonheur un peu plus loin, à Maslin Beach, plage quasi déserte où des falaises tombent à pic dans la mer. La plage s’étire sur des kilomètres et curieuses, on se dirige vers le coin le plus beau : au pied des falaises.

Mais à mesure qu’on avance on croise de plus en plus de gens tout nus ! C’est en fait un coin pour les nudistes ! Tant pis, on s’y installe quand même, à distance raisonnable de nos voisins. Après un court moment de gêne à être les seules ‘habillées’, on se rend compte qu’il n’y a pas de regards insistants, ni de jugements et on profite de la plage comme si de rien n’était… Et c’est mine de rien ma première vraie baignade à l’autre bout du monde ! Il en a fallu du temps, et j’en profite comme il se doit !

L’endroit est tellement sauvage et beau qu’on décide d’en faire notre camp de base pour les jours à venir. Plage, parking isolé pour pouvoir y dormir tranquille, douche (froide et en extérieur) et toilettes à proximité, on a tout pour être heureuses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *